Blog

23Déc2015

Projet Chiroroute

 

 

Opérateur : Fabien CLAIREAU

Salarié-doctorant au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris : Déc. 2015 – Déc. 2018

– Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation – CESCO-MNHN – Équipe « Bases écologiques de la conservation » – 43, rue Buffon – 75 005 Paris

– Naturalia Environnement – Site Agroparc – Rue Lawrence Durrell – 84 911 Avignon

– En co-encadrement After avec l’Institut de Zoologie et Muséum – Université d’Ernst-Moritz-Arndt (EMAU) de Greifswald – Johann Sebastian Bach-Str. 11/12/D – 17489 Greifswald, Germany

 

Superviseurs

Christian Kerbiriou (MNHN), Sébastien Puechmaille (EMAU Greifswald), Benjamin Allegrini (Naturalia environnement) & Nathalie Machon (MNHN)

 

Contexte

La perte et la fragmentation des habitats sont l’une des causes majeures de l’érosion de la biodiversité. Il est alors apparu nécessaire de protéger les espèces et les espaces mais également de protéger et restaurer les éléments linéaires, susceptibles d’augmenter la fonctionnalité de ces habitats fragmentés en permettant le déplacement des espèces entre patchs d’habitats.

C’est dans ce contexte que la Trame Verte et Bleue (TVB) a été instaurée en France. La TVB doit être prise en compte dans les documents d’urbanisme mais aussi dans les projets d’aménagement. Dans ce dernier cas, lors de la réalisation de l’étude d’impact, une analyse des continuités doit avoir lieu et les aménageurs se doivent de proposer des mesures d’Évitement, de Réduction et de Compensation des impacts (doctrine « ERC »).

Les retours d’expériences concernant la création de passages à faune n’ont fait que peu avancer l’efficacité de cette mesure. Les suivis réalisés sont souvent uniquement sur la fréquentation du passage créé et non sur leur efficacité à maintenir les populations ou les flux de gènes.

Enfin, pour ces suivis, ce sont souvent les groupes biologiques de grandes tailles, tels que les ongulés, qui sont étudiés et peu sont les petites espèces comme les chauves-souris ; alors qu’elles sont particulièrement menacées (toutes protégées en France et en Europe).

 

Objectifs

Les objectifs sont les suivants :

– Apporter une meilleure compréhension des éléments de connaissance qui constituent les connectivités dans le paysage ;

– Proposer aux maîtres d’ouvrages une méthode d’évaluation afin de connaître l’efficacité des ouvrages de transparence écologique (fréquentation et flux des chauves-souris) ;

– Et enfin, standardiser au Fake Oakleys mieux les passages supérieurs à chauves-souris.

 

Le projet CHIROROUTES s’intéresse particulièrement à l’impact des autoroutes sur les populations de chauves-souris et s’articule autour de 3 axes :

– Axe 1 : Importance des corridors écologiques dans les déplacements journaliers ;

– Axe 2 : Efficacité des ouvrages aériens de transparence écologique (chiroptéroducs notamment) ;

– Axe 3 : Effet des infrastructures linéaires de transports sur les flux de gènes des populations de chauves-souris ;

 

Communications réalisées :

CLAIREAU F., PUECHMAILLE S. J., ALLEGRINI B., MACHON N. & KERBIRIOU C. (2016) – Chauves-souris et routes – Impacts des autoroutes sur les populations de chauves-souris. Poster et atelier « Forum aux thèses ». 16ème rencontres nationales chauves-souris de la Société Française d’Études et de Protection des Mammifères (SFEPM), Bourges. 24 au 27 mars 2016.

[https://www.researchgate.net/publication/299457192_Chauves-souris_et_routes_-_Impacts_des_infrastrucures_autoroutieres_sur_les_populations_de_chauves-souris]

 

Communications à venir :

Roads and bats: use of existing gantries for the restoration of ecological connectivity

– du 30/08/16 au 02/09/ 16 : IENE – 5th IENE International Conference on Ecology and Transportation – Lyon

– du 24/10/16 au 28/10/16 :  ICES – International Conference on Ecological Sciences – Marseille

 

Partenaires techniques

 

Logo_CESCOLogo_MNHN

Logo_ASF_Vinci_autoroutes Logo_EMAU
Logo_UMR-ESE

 

 

Financeurs

Logo_ANRT

 

 

Si vous souhaitez plus d’informations ou participer au projet CHIROROUTES, contactez-nous : fclaireau (at) mnhn.fr et b.allegrini (at) naturalia-environnement.fr

  • 23 Déc, 2015
  • Florent Skarniak
  • 0 Comments

Share This Story

Categories

Comments